Love is all we have left - L’amour est tout ce qu’il nous reste (...) - U2 France
Accueil / Songwriting / Lyrics / Songs Of Experience / Love is all we have left - L’amour est tout ce qu’il nous reste (...)

Love is all we have left - L’amour est tout ce qu’il nous reste (Genèse)

vendredi 19 janvier 2018 / par Corine/Dead / Tags:

Love is all we have left

par Remy

Une chanson "spéculant sur la mortalité" (Q Magazine) est l’ouverture de Songs Of Experience. En 2006, Bono s’était rendu en Afrique et au cours de son séjour, il avait composé les textes d’une chanson, Love Is All We Have Left. Bono avait admis avoir pensé écrire une chanson à la Frank Sinatra. Un an avant la sortie de No Line On The Horizon, ce titre avait été identifié comme l’un de ceux à venir sur cet album.

"Ma phrase préférée d’ouverture pour un album de U2 : ’Il n’est rien qui empêchera que ce soit ça qui fera de ce jour le meilleur de tous.’ Dès la seconde ligne, l’innocence sermonne l’experience : ’A présent tu es à l’autre extrémité du télescope, sept milliards de milliards d’étoiles dans les yeux, tellement d’étoiles et de façons de voir, hé, ce n’est pas le moment de ne pas être vivant.’" - Bono

Dans une interview accordée à Rolling Stone, Bono explique comment The Little Things That Give You Away renvoie au thème de Love Is All We Have Left : "A la fin de The Little Things, l’experience craque et avoue ses peurs les plus profondes, qui lui ont été rappelées par son alter ego plus jeune, plus courageux et plus audacieux. Cette même conversation ouvre également l’album avec Love Is All We Have Left." Dans cette même interview, Bono fait allusion à un commentaire à Frank Sinatra qu’il avait fait onze ans plus tôt : "C’est un instant effrayant – dans le refrain, je prétendais être Frank Sinatra chantant sur la lune, une chanson torche de science fiction, ’love, love is all we have left, a baby cries on the doorstep, love is all we have left.’"

Côté texte, Bono utilise une technique littéraire et cinématographique pour laquelle, le narrateur se détache complètement de ce monde et peut voir tous les êtres vivants de la terre comme des étoiles dans ses yeux : "Now you’re at the other end of the telescope. Seven billion stars in her eyes. So many stars, So many ways of seeing". Ce narrateur peut voir simultanément toutes les vies, tous les rêves et toutes les perspectives des êtres et c’est ce qui l’inspire (lui ou elle) à continuer de vivre ("no time not to be alive"), peut-être pas au point de ne plus vouloir dévorer le monde entier ("I wanted the world, but you knew better"), mais d’aimer comme la seule chose restant à faire. Quelque chose, qui, d’un point de vue religieux, dans 1 Corinthians 13:13 peut être compris comme suit "Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, la charité ; mais la plus grande de ces vertus est la charité."

Lire la suite

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Voir en ligne : U2start.com

Toutes les versions de cet article : [English] [français]


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 22

Derniers posts

Instagram widget

go-top