U2 en forme pour Good morning America - U2 France

U2 en forme pour Good morning America

mercredi 25 mai 2005 / par Corine/Dead

Source : abc

Depuis que les quatre de Dublin se sont mis ensemble il y a de cela 25 ans, U2 a toujours été à la bordure des groupes rock au sommet à la fois musicalement et politiquement.

Après avoir vendu quelque 130 millions d’albums, nos intronisés au Rock ’n Roll Hall of Fame sont toujours — comme le déclare leur chanteur leader Bono — "ivres à l’idée" que la musique peut changer le monde.

U2 a donné le coup d’envoi à la série de concerts d’été du Good Morning America en accordant à la chaîne abc une interview exclusive et leur concert sur scène à Chicago. Le groupe a démarré sa tournée Vertigo 2005 par San Diego et sera sur la route tout au long de l’année jusqu’à la fin de celle-ci, se rendant dans les salles des Etats-Unis, du Canada et de l’Europe.

La musique pour changer le monde

Chaque membre du groupe est une unité faisant partie d’un tout. Bono, le charismatique et activiste politique chanteur leader, est celui que l’on voit partout. Il qualifie sa condition de "syndrome de la rock star", basée sur le fait de s’éclater tout en faisant rien moins que sauver le monde.

"La musique peut tout à fait faire monter la température dans une pièce ou habiter les gens, vous savez, enthousiastes, ou bien les faire quitter la maison, le boulot, vous savez, tomber amoureux a déclaré Bono dans une interview exclusive donnée à Diane Sawyer dans son émission Good Morning America.

Edge à la guitare est une véritable icône du rock ; le bassiste Adam Clayton s’occupe de la substance et Larry Mullen Jr., le beau gosse, marque le rythme aux percus.

Ils se sont vus au travers de mariages, d’enterrements, de sommets à couper le souffle et au plus profond de la vague. Aujourd’hui, la plupart des membres du groupe ont reçus la grâce de leurs enfants.

Edge a avoué à Sawyer que sa fille ado lui a donné des conseils après avoir écouté le dernier album.

"Je me souviens que je jouais l’un de nos tous premiers mix à ma fille qui est ado et elle a dit : ’P’pa, tu devrais écouter plus souvent la radio. Tu sais, je ne suis pas sûre que ça passe très bien à l’antenne’ m’a-t-elle dit.

Un groupe comme une table avec quatre pieds

How to Dismantle an Atomic Bomb est sorti le 23 novembre l’an passé aux States et a déboulé aussitôt en pole position dans le classement des albums de Billboard, et la tournée s’en est évidemment découlée et les concerts tout autour de la planète se jouent à guichets fermés.

Ce sont des superstars du rock, mais ces quatre mecs venus d’Irlande sont toujours amis et se considèrent égaux au sein du groupe. Il se sont surnommé "la table à quatre pieds. Si l’un des pieds est bancale, le truc tout entier ne s’écroule pas, les trois autres pieds peuvent soutenir la table."

Par exemple, Bono déclare que Clayton, qui a laissé tomber la drogue et l’alcool il y a quelques années de ça, a traversé le pire dans sa vie, mais "il peut tout à fait voir quand les gens s’apprêtent à quitter le rebord d’un haut bâtiment et dire : ’je n’irais pas dans cette direction..’"

Mais chacun des membres du groupe à dû affronter ses propres démons, ajoute Bono, et chacun d’entre eux est là pour soutenir les autres.

"Tous, nous avons essayé d’une certaine façon de nous arroser d’essence pour nous immoler dans ce groupe", poursuit-il.

Le feu brûle toujours

Pour Bono, ce feu est dans la politique et dans sa vie personnelle.

Il dit que la mort de son père lui a donné une nouvelle voix et qu’il a écrit Sometimes You Can’t Make It On Your Own pour lui rendre hommage. Dans ce titre, il a écrit "Tu es la raison pour laquelle je chante, tu es la raison pour laquelle l’opéra fait partie de moi."

Bono dit de son père qu’il s’est "battu avec lui depuis le jour où il est né, et, vous savez, me tenir sur sa tombe, et comprendre qu’il n’est pas là pour me combattre, m’a anéanti d’une certaine manière."

Mais Bono et sa bande ont des tas de combats intérieurs à mener, tout particulièrement lorsque cela concerne des causes qui leur tiennent à cœur — l’épidémie du sida, la misère et la dette des pays du Tiers Monde.

Edge soutient que U2 a toujours utilisé sa musique comme plate-forme de lancement pour la politique et pour inciter les gens à faire quelque chose — quelque chose, dit-il, de moins ordinaire dans le monde de la musique actuel.

"Je crois que ce qui a le plus changé n’est pas en fait nous en tant que personnes mais bien plus tout ce monde du rock et de la musique souligne-t-il. "Il s’agissait de politique, d’engagement, c’était le militantisme. C’était un forum de pouvoir vital, et c’est ce qui, à présent, je pense est moins vrai. Ce que nous essayons de faire est de poursuivre ce genre de chose, cette signification que devrait avoir la musique."

Et Clayton d’ajouter, "il y a encore beaucoup à faire."

Et Bono, qui veut toujours avoir le mot de la fin d’insister sur le fait que U2 reste à l’écoute.

"Un nouveau courant de rock ’n roll arrive et nous voulons en être", conclue-t-il.

Notez cet article (de 1 à 5)

Partagez cet article


Nous Contacter

Le site de la communauté francophone U2. Depuis 1997 avec U2France accédez à l'actualité de U2, des tonnes de ressources, du contenu multimédia en tout genre et une communauté de fans via le forum. Vous trouverez toutes les actualités (news, revues, vintage, divers), les derniers ajouts de notre partie ressources, les discussion du moment sur le forum, ainsi que des extras tels que le son de U2 pour bien commencer la semaine, des albums photos et des fonds d'écran.

  • Adresse: Paris
  • Email: contact [@] u2france.com
  • Facebook: facebook.com/U2France
  • Twitter: twitter.com/u2france
  • Google+: https://plus.google.com/+u2france
  • Visiteurs sur le site : 22

Derniers posts

Instagram widget

go-top